Retourner à la page des nouvelles ...

Nouvelle exposition de la Société d'histoire de Val-Morin

Le printemps arrive avec la nouvelle exposition de la Société d'histoire de Val-Morin, le vendredi 22 mars 2019 de 17h à 19h, à la mairie.  C'est une invitation pour évoquer le temps des sucres.

Une de nos plus vieilles traditions est sans aucun doute la fabrication du sirop d'érable. À Val-Morin, plusieurs personnes possèdent leur cabane ou fabriquent le sirop sans cabane, à l'extérieur ou à la maison.

Ces acériculteurs passionnés ont bien voulu nous laisser reproduire leurs photos et raconter leur histoire. Bien sûr, ce sont des cabanes ou entreprises familiales, non commerciales.  Alors, si vous voulez en savoir plus et rencontrer ces producteurs, présentez-vous à l'exposition de la Société d'histoire de Val-Morin.

En préparation à votre visite, voici un peu d'histoire du temps des sucres. Au début de la colonie, presque chaque famille entaille ses érables pour faire sa réserve de sirop pour la famille et les amis.Le temps des sucres dure du 15 mars au 15 avril environ, lorsque la température baisse sous le point de congélation la nuit et se rend à 5 degrés le jour.

Selon la méthode enseignée par les amérindiens, on fait un trou dans l'érable et on y installe une goutterelle (petite planchette de bois pour laisser couler l'eau dans la chaudière accrochée juste en-dessous avec un clou). Plus tard, on se servira des chalumeaux en métal. Dès que l'eau commence à couler, on la recueille deux ou trois fois par jour, on transvide l'eau des chaudières dans un baril en bois déposé sur un traîneau tiré par des chevaux jusqu'à la cabane où on la fait bouillir jusqu'à 104 degrés C pour faire du sirop. Dans cette période, il faut bouillir toute la nuit car l'eau est périssable.

Si on continue la cuisson, on obtient de la tire d'érable, du beurre d'érable, du sucre mou, du sucre dur et du sucre granulé. Il est à noter que pour fabriquer un litre de sirop, il faut quarante litres d'eau.

Au plaisir de vous rencontrer à l'exposition !

Huguette Viau, présidente de la SHVM